Nous avons la chance d'avoir une équipe d'investigation présente sur tous les fronts. Filatures, enquêtes, contrôles... Cela demande du temps, de la patience, du sang froid...  Voici les histoires des rescapés :

Pour nous signaler une maltraitance, contactez-nous à cette adresse : maltraitance.aspa26@gmail.com


JENNA ET WAPI

Voici Jenna et son fils, Wapi. Suite à un appel téléphonique urgent, nous annonçant qu’une mère et son chiot avaient été laissé seuls dans un jardin depuis plusieurs jours, nous nous précipitons à leur secours.

 

Jenna est maigre, elle a faim et nous accueille chaleureusement. Son fils est couché dans un trou, il est très faible mais se lève pour venir à notre rencontre, il boite et a une énorme grosseur sous le ventre. Tous les deux sont couverts de tiques, nous n’avons jamais vu ça !

 

On nous explique que les propriétaires sont partis en vacances avec l’argent récolté grâce à la vente des autres chiots. Ce n’est pas la première portée de Jenna… L’enclos qui a été fait pour les chiots est jonché d’excréments, un sot d’eau est laissé à disposition, mais trop haut pour que le chiot puisse y boire dedans.

 

Wapi est trop mal en point, c’est le seul qui n’a pas trouvé de famille, il n’avait pas été soigné, on attendait qu’il meure de ses blessures…

 

Avec l’aval de la Police municipale, nous emportons Jenna et son bébé.

 

Emmenés en urgence chez le vétérinaire, Jenna va bien, le poil n’est pas très beau, elle ne mangeait pas à sa faim mais rien de grave. Wapi, par contre, est grièvement blessé. Sa patte a le cartilage cassé et il a une grosse hernie au niveau des intestins. Ces blessures ne sont pas récentes, il devait en souffrir depuis plusieurs semaines. Sûrement a-t-il reçu un violent coup de pied, ou une voiture lui aurait roulé dessus, nous ne savons pas…

 

Anémié, très faible, Wapi ne mange pas, il a mal et doit subir une lourde intervention. Les assistantes et les vétérinaires s’occupent bien de lui durant son hospitalisation. Il est opéré et le chirurgien se voit obligé, face à la gravité de la hernie, de faire une ablation d’un morceau de l’intestin grêle et du côlon.

 

Wapi se remet doucement, puis, une fois en forme, arrive au refuge. Affectueux, il se montre plutôt discret, ne fait pas de bruit, reste dans son coin, malgré toute l’attention et l’amour que lui portent les bénévoles. Nous comprenons vite que le pauvre loulou n’a jamais dû connaitre les câlins là où il était.

 

Pendant ce temps, Jenna revit ! Elle rencontre des copains avec qui elle peut jouer, reçoit des caresses et découvre les balades.

 

Wapi grandit, il devient un chien fort, joueur et joyeux ! Des fois, il s’amuse a embêté les bénévoles mais c’est toujours un adorable chien. Maintenant, il sait ce que c’est que d’être aimé, il n’hésite plus à réclamer des câlins et à nous sauter dessus pour nous lécher le visage. Il est beau mais son état de santé n’est toujours pas stable.

 

Sa mère, Jenna, a été adopté, Wapi attend impatiemment son tour, mais le refuge est sa maison, il s’y sent en sécurité et reçoit tout l’amour qu’il mérite. Quand Wapi sera totalement remis, il pourra enfin vivre une vraie vie de chien et rencontrera sa famille pour la vie !


ARLETT ET BLITE

C'est l'histoire de Arlett et Blite... 

Arlett et Blite sont issus d'une maltraitance animale, leur vie : enchaînés depuis le premier âge et vivant dans des conditions sommaires, maltraités, négligés, ignorés. 

Par tous les temps, été comme hiver, de 40 degrés à -8, pas un geste d'amour, de tendresse, ni même un simple regard de compassion. 

Arlett a eu des bébés dans ces conditions de vie, des chiots sont morts de froid, d'autres placés, nous n'en ne saurons pas plus. 

Arlett et Blite n'avaient jamais goutté à la liberté, la taille de leurs ongles en attestées. 

Quelle joie pour eux le premier jour de liberté et quelle émotion pour les bénévoles.

Ils sont tous les deux d'une extrême gentillesse, absolument pas rancuniers envers l'humain et pourtant ils auraient de bonnes raisons ... nous vous épargnons les vidéos où ils sont battus avec une barre de fer. 

Arlett et Blite sont frères et sœurs, très soudés, ayant connu l'enfer ensemble, on souhaite qu'ils connaissent le bonheur ensemble. 

De très belles photos d'eux sont sur leur profil, quelques mois entourés d'amour et soignés par les bénévoles les ont transformés. Ils sont tous les 2 devenus très beaux ! 

Venez vite les rencontrer et leur offrir enfin la belle vie qu'ils méritent ! 

 


OBELIX ET CESAR

 

Voici la triste histoire de Obélix et César.

Après des années de misère où ils ont vécus attachés au fond d'un jardin... sans aucunes attentions, aucune tendresse, dehors par tous les temps ... sans soins... ils ont été délivrés de leur malheur.

La maltraitance animale n'est pas que les coups !

Un animal ignoré, cloitré, nourri nonchalamment, sans soins c'est de la maltraitance animale ! Le laisser vivre dans ses excréments, le laisser à la dérive physiquement parce que le toilettage "ça coûte cher" ... pas plus cher que le coiffeur ma chère !

 

Le calvaire est enfin terminé pour Obélix et César ! Quelle joie de pouvoir courrir à perdre haleine ! De jouer, de faire les fous ! D'avoir des petits biscuits, beaucoup de câlins et de l'attention ! A manger comme il se doit, un panier, un abri ...

Ils attendent une famille gentille et débordante d'amour, sentiment qu'ils n'ont jamais connu jusqu'ici !

Beaucoup de personnes perçoivent les refuges comme des mouroirs hors il faut savoir que pour la majeur partie des animaux recueillis au refuge, ils n'ont pas connu les soins, les attentions, les belles balades. Un box effectivement, c'est dur ... mais moins dur que le fond d'un jardin, un balcon, une voiture, une cave ... Les attentions des bénévoles, leur amour leur redonnent foi en l'humain.

Où seraient ils s'il n'y avait pas de refuges ?

Venez vite rencontrer César et Obélix et leur offrir la vraie vie !

 

Ne fermez pas les yeux, ne tournez pas la tête... en dénonçant vous les sauvez !

 

KIKI LA FURETTE

Voici la triste histoire de Kiki la furette. 

Kiki a été mise dans un sac poubelle dans la rue. Elle vivait dans une caisse de transport dans un état lamentable, les mots nous ont manqués ... 

Kiki est désormais au refuge pour reprendre des forces, ré apprendre à avoir confiance en l'humain. Nous lui avons fait une cage 3 étoiles, elle bénéficie de soins et d'attentions particulières... Kiki revient de loin, elle a besoin d'être sociabiliser, les bénévoles se relaient auprès d'elle afin de l'aider à passer le cap d'être constamment sur la défensive... En même temps vu ses conditions de vie ultérieure nos la comprenons et nous lui excusons ses petits excès de zèle !  Kiki adore les capuches et se faufiler dans le cou. 

Kiki a été adopté par l'un de nos bénévoles. 

 

PETIT YORK

Voici la triste histoire du petit york... 

Jeté dans un conteneur à ordures tel un déchet, il fut trouvé par 2 passantes qui le ramenèrent au refuge en toute urgences. Nous l'avons immédiatement pris en charge, emmené chez notre vétérinaire partenaire. Petit york était déshydraté, ne pesait que 2kg. Depuis quand était-il dans ce conteneur ? Lui seul le sait ... Innommable, pitoyable, geste ignoble d'une personne démunie d'humanité. Petit york avait la mâchoire fracturée, il avait même perdu un morceau d'os, son corps n'était que souffrances... Trop faible pour être opéré, les blessures trop graves pour qu'un simple traitement puisse le soulager... Petit york a été endormi, bercé dans les bras d'une bénévole dévastée par ce qu'il vivait... Tu n'es pas parti seul, on a tout fait pour essayer de te sauver ... En vain.

Nous avons été attaqué, critiqué sur les réseaux sociaux par des personnes gentiment assises derrière leurs ordinateurs :

la critique est facile quand on ne sait pas mieux faire ! et surtout quand on ne fait rien !

Si ces personnes là, étaient aussi vives que leurs langues fourchues, la protection animale serait reconnue et respectée ... Visiblement c'est bien plus ludique de faire des débats stériles sur les réseaux sociaux que de se battre contre la maltraitance animale ! à bon entendeur ! 

Repose en paix Titi, là où tu es tu ne souffres plus ... 

FATAH

Voici la triste histoire de Fatah chat errant ...

Fatah est hélas une victime parmi tant d'autres. Adopté petit, adorable boule de poils... il grandit, on s'en lance, on le met à la rue...

La survit commence...

Vivant dans un sous bois, système débrouille : les poubelles, les oiseaux, les mulots ... Puis l'hiver arrive, moins de monde donc moins de détritus dans les poubelles ... Un dimanche, un bénévole en promenade voit sous un arbre, en boule, ce petit corps d'une maigreur extrême... La question ne sait même pas posée : impossible de détourner le regard. Ni une ni deux direction le vétérinaire : Fatah est déshydraté, rachitique ... après quelques semaines de soins intensifs, gentil Fatah ne s'en est pas sorti ...

Nous ne sommes pas arrivés assez tôt,

beaucoup ont dû détourner le regard ... Comment font ils ? Inconcevable, impensable ! Repose en paix petit Fatah, une étoile de plus dans le paradis des chats ...  

DIXY

Dixy est un westie de 10 ans. Une vie de misère, il n'a connu que le mépris... Arrivé au refuge, enfin en sécurité, c'est un petit chien craintif, sur la défensive, meurtri par ces années de misère. Dans un état physique catastrophique, le petit sosie de la pub César n'a jamais reçu l'entretien qu'il a besoin pour vivre correctement. Son corps à vif était la nourriture de milliers de puces. Ce qui lui a déclaré une dermatite et fait tomber ses poils. Après quelques semaines d'attentions, d'amour, de soins, Dixy a, petit à petit, repris confiance en l'humain. Il bénéficie d'un traitement de faveur : se balader sur le site lorsque celui ci est fermé au public. Il mène alors sa petite vie parmi les bénévoles et ses amis à 4 pattes. 

Dixy est un petit chien très attachant, jovial, un brin coquinou. 

Ses poils repoussent, il est bien dans ses pattes. 

Lorsque Dixy sera totalement rétablit, il proposera sa candidature pour une famille aimante, responsable, douce, ayant pris conscience de ses besoins quotidiens (toilettage, soins, il a un traitement à vie) et qui lui donnera le bonheur qu'il goûte en parcimonie au refuge. La présence de jeunes enfants est à proscrire, Dixy est un petit papi qui a besoin de tranquillité. 

Dixy a été adopté par l'une de nos bénévoles.